Risques relatifs aux opioïdes

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Les opioïdes sont des médicaments puissants qui peuvent comporter des risques de dépendance physique, de tolérance et de toxicomanie, même si vous les prenez exactement comme prescrit et ne ressentez aucun effet secondaire. Renseignez-vous sur ces risques et sur la façon de collaborer avec votre équipe de soins de santé pour prévenir les surdoses.

À retenir

  • Sur de longues périodes, la consommation quotidienne d’opioïdes peut créer un risque de toxicomanie, de dépendance physique et de tolérance.
  • La dépendance physique n’est pas la même chose que la toxicomanie. Si vous arrêtez soudainement le médicament, vous ressentirez généralement des signes de dépendance physique, tels que des symptômes de sevrage inconfortables.
  • Votre équipe de soins de santé travaillera avec vous pour arrêter graduellement le médicament et prévenir ou soulager les symptômes de sevrage.

Les opioïdes sont des médicaments puissants. Même si vous les prenez exactement comme prescrit et ne ressentez aucun effet secondaire, ils ont les risques suivants :

Si les instructions d’une prescription d’opioïdes ne sont pas suivies, il y a un risque de surdose, ce qui peut avoir de graves conséquences.

Dépendance physique

La dépendance physique signifie que votre corps s’est habitué aux effets d’un médicament. Elle peut survenir en aussi peu que cinq jours si vous prenez des opioïdes en continu ou à forte dose par perfusions pendant vos séjours à l’hôpital. En soi, ce n’est pas la même chose que la toxicomanie.

En général, les signes de dépendance physique se manifestent uniquement si l’on arrête brusquement la prise de l’opioïde. Les signes comprennent des symptômes de « sevrage » inconfortables tels que l’irritabilité, les frissons, la transpiration, les nausées et les douleurs à l’estomac.

Vous et votre équipe de soins de santé pouvez prévenir ou faciliter le sevrage en prévoyant de réduire votre dose petit à petit ou en utilisant d’autres médicaments pour réduire les symptômes de sevrage désagréables.

Tolérance

La tolérance se produit lorsque votre corps a besoin d’une dose plus élevée d’un médicament pour obtenir le même effet. Cela arrive souvent si vous prenez des opioïdes pendant une longue période, par exemple en les utilisant fréquemment pour traiter la douleur vaso-occlusive.

Si vous développez une tolérance à votre opioïde, votre équipe de soins de santé pourrait décider de vous en prescrire un autre type.

Toxicomanie

La toxicomanie est une envie psychologique ainsi qu’une dépendance physique à la drogue. Les personnes dépendantes aux opioïdes se sentent incapables d’arrêter le médicament même lorsqu’il commence à leur nuire.

Lorsque les médecins prescrivent des opioïdes pour la douleur, ils contrôlent étroitement la quantité et le mode d’utilisation afin de pouvoir identifier dès le début si des problèmes se développent.

Vous pourriez être plus à risque de développer une toxicomanie si :

  • votre ordonnance est destinée à une utilisation quotidienne;
  • vous, l’un de vos parents, votre frère ou votre sœur avez connu une toxicomanie à l’égard de n’importe quelle substance;
  • vous avez subi un traumatisme au début de votre vie (négligence ou violence psychologique, physique ou sexuelle);
  • vous prenez un opioïde à action rapide (un opioïde qui libère rapidement la médication dans votre circulation sanguine).

Veuillez parler à votre équipe de soins de santé si vous ou des membres de votre famille êtes préoccupés par votre risque de devenir toxicomane ou si vous remarquez que vous faites un mauvais usage de vos médicaments ou que vous avez envie de le faire.

Surdoses

Une surdose signifie prendre tellement de médicaments que votre pensée et votre respiration ralentissent. Les surdoses peuvent être très dangereuses, voire mortelles.

Le risque de surdose est assez faible lorsque les opioïdes sont pris à long terme et comme prescrit. Le risque de surdose peut augmenter lorsque les opioïdes sont mal utilisés.

Une surdose est plus susceptible de se produire si quelqu’un :

  • prend un opioïde à action prolongée beaucoup plus fréquemment ou à des doses plus élevées que celles prescrites;
  • prend une forte dose d’un opioïde avec des benzodiazépines (un médicament pour traiter les troubles de l’humeur et du sommeil) ou d’autres médicaments sédatifs (par exemple, Gravol, Benadryl, antidépresseurs ou gabapentine);
  • consomme des opioïdes avec des drogues récréatives ou de l’alcool;
  • a une maladie rénale ou hépatique (ceux-ci interfèrent avec la capacité du corps à éliminer le médicament);
  • a un trouble du sommeil grave, y compris l’apnée du sommeil.

Pour prévenir le risque de surdosenbsp;:

  • soyez transparent avec votre équipe de soins de santé au sujet de vos facteurs de risque de surdose;
  • prenez les médicaments exactement comme prescrit par votre équipe de soins de santé;
  • collaborez avec votre équipe de soins de santé pour suivre votre consommation de médicaments fréquemment (en vous assurant que vous les prenez comme prescrit et que les médicaments fonctionnent comme ils le devraient);
  • informez votre équipe de soins de santé de tous les autres médicaments, suppléments, alcools ou autres drogues que vous prenez, au cas où il y aurait de mauvaises interactions médicamenteuses.
Dernières mises à jour: septembre 25 2023