L’hémophilie, les tatous et les perçages corporels

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Les adolescents vivant avec une hémophilie peuvent apprendre ce qu’ils devraient surveiller lorsqu'ils songent à se faire faire un tatou ou des perçages corporels.

Tu veux peut-être avoir un tatouage ou un perçage corporel. Toutefois, se faire faire des tatouages ou des perçages peut être risqué.

 

  • Si tu comptes te faire faire un tatouage ou un perçage, il serait bon d’en parler d’abord à un membre de ton ETS.
  • Essaie un tatouage temporaire semblable à celui que tu contemples. Continue de le remplacer pendant quelques mois. Si tu trouves que tu es fatigué de l’avoir, c’est probablement parce que ce n’est pas le bon design de tatouage pour toi.
  • Oui, c’est un bon ami (et il est sans doute un très bon artiste) mais cela ne veut pas dire que tu devrais le laisser te faire ton tatouage ou tes perçages!
  • Trouve un salon de tatouage ou de perçage de bonne réputation afin d’éviter les risques de contracter une infection. Ils devraient utiliser des fioles d’encre individuelles. S’ils prennent de l’encre d’une grande bouteille, observe-les au travail et assure-toi qu’ils ne jettent pas l’encre qui reste des fioles individuelles dans la grande bouteille.
  • Les aiguilles qui ne sont pas nettoyées adéquatement peuvent engendrer des infections, comme le VIH ou l’hépatite. Vérifie pour t’assurer qu’ils utilisent des aiguilles et des seringues hypodermiques et uniservices — elles seront emballées dans de petits paquets semblables à ceux que tu utilises pour tes perfusions.
  • Injecte-toi du facteur avant de te faire faire un tatouage ou un perçage, ainsi que le jour suivant. Ne lésine pas sur les soins après tatouage ou perçage. Plie-toi aux directives de l’artiste qui a fait ton tatouage ou ton perçage, même si tu trouves cela ennuyeux.
​​
Dernières mises à jour: mars 13 2019