La prise de médicaments anticancéreux

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Pendant ton traitement, divers types de médicaments te seront prescrits et tu devras les prendre de différentes façons (par exemple, par voie orale ou parinjection). La chimiothérapie est le traitement anticancéreux le plus couramment utilisé. La présente section décrit les façons les plus courantes de prendre tes médicaments de chimiothérapie ainsi que d’autres médicaments pour que tu saches à quoi t’en tenir.

La voie orale

Prendre des médicaments (sous forme de liquides, de comprimés ou de capsules) par voie orale veut dire les prendre par la bouche. Si tu as du mal à prendre tous tes médicaments par voie orale, tu peux demander des conseils à tes pharmaciens ou à tes infirmiers.

Important!

Vérifie toujours auprès de ton équipe de soins de santé quelle est la meilleure façon de prendre tes médicaments et quels sont les aliments ou les jus à éviter.

L’injection sous-cutanée

Le terme sous-cutané signifie sous la peau. Pour la prise de médicaments par voie sous-cutanée, une petite aiguille est insérée juste sous la peau. Certains médicaments de chimio sont donnés par injection sous-cutanée. Les anticoagulants et l’insuline sont quelques médicaments qui sont administrés par cette voie.

L’injection intramusculaire

Ce type d’injection est employé pour administrer des médicaments dans le muscle, comme dans le cas d’un vaccin. Puisque les injections intramusculaires peuvent faire un peu mal, n’hésite pas à demander à ton infirmier ou ton spécialiste de l’enfance des façons de les rendre moins douloureuses. Il existe également de nombreuses techniques de distraction que tu peux utiliser pour rendre ces procédures moins pénibles.

L’injection intraveineuse

La plupart des médicaments de chimio te seront administrés directement dans les veines. C’est ce qu’on appelle l’administration par voie intraveineuse (ou par IV). On t’installera parfois une IV dans le bras ou la main. Cependant, pour un traitement à long terme et pour la plupart des traitements de chimio, on te posera un cathéter central. Il s’agit d’une IV « semi-permanente », qui se met habituellement plus haut dans le bras (ce qu’on appelle un CCIP) ou dans la poitrine (ce qu’on appelle un CVC ou cathéter à chambre implantable).

Ces cathéters demeurent en place pendant des mois ou même des années. Ils protègent tes veines contre les dommages attribuables aux injections IV répétées, les analyses sanguines et l'administration des médicaments susceptibles d'irriter les veines. Parce que ces cathéters sont insérés pour une longue période, ils doivent faire l’objet de plus d’entretien et de soins. Si tu rentres chez toi avec un de ces cathéters, un infirmier viendra à domicile pour t’aider à t’en occuper. Tes parents et toi pouvez apprendre comment changer le pansement et le bouchon​.

L’injection intrathécale

On devra peut-être parfois injecter certains médicaments directement dans le liquide qui enveloppe ta colonne vertébrale. Ce type d’injection sera effectué par ton médecin pendant une ponction lombaire.

Après avoir retiré un peu de liquide céphalorachidien, ton médecin injectera le médicament de chimiothérapie. On t’appliquera un anesthésiant autour du point ciblé pour que tu ne sentes pas l’insertion de l’aiguille. Bien que la procédure soit désagréable, il est très important que tu restes immobile.

Dans certains hôpitaux, tu recevras des médicaments pour t’aider à te détendre ou à dormir pendant la procédure. Autrement, tu peux demander à ton spécialiste de l’enfance ou à un infirmier de t’aider à trouver des moyens de te distraire — sans bouger!​​​

Dernières mises à jour: septembre 03 2019