La contraception et la grossesse

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Parles à ton médecin ou à ton équipe soignante si tu as des questions sur les méthodes contraceptives ou sur la grossesse et l'AJI.

La contraception

La contraception peut aider à prévenir les grossesses non désirées. Discute de contraception avec tes infirmiers(ères) et tes médecins. Il existe plusieurs moyens de contraception pour les hommes et les femmes mais tes propres choix pourraient être limités selon ton état et les médicaments que tu prends.

La grossesse

Si tu veux devenir enceinte, tu devrais planifier ce projet à l’avance. C’est mieux que de tomber enceinte par surprise. Devenir enceinte est une énorme décision pour tout le monde. Cette décision est encore plus importante lorsque l’on a un problème de santé. Informe‑toi le plus possible avant de faire ce pas.

Si tu veux avoir des enfants, demande à ton médecin quels sont les effets possibles de l’AIJ sur ta sexualité et ton appareil reproductif. Cela s’applique aux garçons autant qu’aux filles. Surtout, n’oublie pas de parler à ton médecin de tous les médicaments que tu prends, en particulier pendant la grossesse. Certains médicaments peuvent être dangereux pour le bébé. Ton médecin pourra t’informer et te donner des conseils à ce sujet.

Un message d'espoir

J’ai commencé à me faire du souci à propos de ce que l’avenir me réservait lorsque j’étais adolescente. J’ai vite compris que je ne pourrais pas faire les mêmes choses que les personnes qui n’étaient pas atteintes d’AIJ. Je me demandais si j’allais un jour avoir une vie soi-disant « normale ». Est-ce que je pourrais aller à l’université et mener une carrière? Est-ce que je serais capable de tomber enceinte et de m’occuper d’un enfant?

Puis, en vieillissant, j’ai réalisé que tout cela était possible. C’est vrai, je ne pouvais pas faire les choses de la même manière que les personnes qui n’étaient pas atteintes d’AIJ, mais je trouvais toujours un moyen d’arriver à faire ce que je voulais. Je n’avais qu’à adapter certaines choses pour y arriver.

Bien sûr, j’ai recommencé à me faire du souci lorsque je suis tombée enceinte – est‑ce que je serais capable de m’occuper de mon bébé? Cependant, lorsque ma fille est née, je me suis adaptée à la situation, comme je l’avais toujours fait. J’ai trouvé des façons de ne pas avoir à la porter trop longtemps avec mes épaules endolories. J’utilisais un porte‑bébé lorsque je lui donnais à boire et que je la berçais. J’ai acheté un siège d’auto facile à utiliser, étant donné que mes mains et mes poignets étaient très touchés par l’arthrite. Enfin, pour conserver mon énergie, je faisais des siestes en même temps que ma fille pendant la journée.

- Laurie, jeune adulte

Dernières mises à jour: janvier 31 2017