Drépanocytose : Laisser le corps s’adapter à l’activité

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Apprenez-en davantage sur la création d’un plan d’activités qui vous aide à augmenter votre niveau d’activité au fil du temps, à déterminer si vous avez fait trop d’activité et quoi faire si vous sentez que vous n’avez pas assez d’énergie pour être actif.

À retenir

  • Il arrive que vous ressentiez un certain inconfort lorsque vos muscles doivent s’habituer à certaines activités. D’autres fois, l’inconfort pendant l’activité peut annoncer une poussée de douleur. Votre équipe de soins de santé peut vous aider à reconnaître les messages de douleur auxquels vous devez prêter attention.
  • Augmenter votre niveau d’activité au fil du temps peut vous rendre moins susceptible d’avoir des poussées de douleur après avoir fait de l’exercice.
  • Être actif, même lorsque vous êtes fatigué, peut vous aider à rester alerte pendant la journée et à vous endormir plus rapidement et à avoir un sommeil de meilleure qualité la nuit.
  • Adoptez une approche douce lors de l’élaboration de votre plan d’activité et suivez-le avec constance pour atteindre vos objectifs.

Il est normal de ressentir un certain inconfort pendant et après l’activité. Vous pourriez ressentir cet inconfort sous forme de tensions musculaires, de douleurs musculaires ou de fatigue. Les stratégies d’autogestion, comme les étirements, les exercices de respiration, un discours interne positif (« Je peux le faire! »), ainsi qu’un repos et une alimentation appropriés peuvent vous aider à bien fonctionner après l’activité.

Parfois, vos muscles ont juste besoin de s’habituer à faire certaines activités. L’inconfort disparaît dès qu’ils y sont habitués. Vous pourrez déterminer qu’il s’agissait de cela si vous pouvez revenir à votre niveau de fonctionnement de base ou habituel dans les 24 heures. D’autres fois, les maux et les douleurs peuvent annoncer une poussée de douleur. C’est vous qui connaissez le mieux votre corps. Si vous pensez être au début d’une poussée de douleur due à la drépanocytose, assurez-vous d’utiliser vos compétences en matière de gestion de la douleur.

Vous n’atteindrez peut-être pas toujours le bon équilibre entre l’activité et le repos; tout le monde en fait trop de temps en temps. Rappelez-vous que personne ne cherche la perfection. Si vous avez une occasion spéciale ou une partie importante qui compte pour vous et que vous savez que vous vous sentirez probablement un peu mal le lendemain, prévoyez des étirements ou un repos supplémentaire avant et après. Vous pouvez augmenter votre niveau d’activité au fil du temps. En procédant ainsi, vous serez moins susceptible de souffrir de poussées de douleur après l’exercice.

Comment puis-je savoir si j’ai fait trop d’activité?

Personnage Copey bleu en forme de haricot en uniforme d'arts martiaux, debout devant du bois cassé sur des parpaings

L’un des aspects les plus importants de la prise en charge de la douleur est d’apprendre à faire la différence entre une douleur potentiellement dangereuse et une autre qui ne l’est pas. Il s’agit de l’une des choses les plus difficiles à déterminer pour les adolescents atteints de drépanocytose, particulièrement parce que la douleur peut être différente d’une personne à l’autre.

Nous savons que nous traitons la douleur différemment plus celle-ci persiste, et que vous ne pouvez pas toujours vous fier aux signaux de la douleur pour savoir si votre corps est en sécurité ou non.

Votre équipe de soins de santé peut vous aider à reconnaître les messages de douleur auxquels vous devez prêter attention pendant et après l’activité. L’une des questions importantes à se poser est : « Est-ce que j’étais capable de fonctionner le lendemain? »

Que se passe-t-il si je ne me sens pas capable de commencer une activité?

Il se peut que vous n’ayez pas confiance en votre capacité à faire régulièrement une activité. Votre douleur peut augmenter lorsque vous effectuez certaines activités, ou vous n’avez jamais l’impression d’avoir assez d’énergie. Demandez l’aide de votre équipe de soins de santé si vous avez de la difficulté à élaborer un plan d’activités.

Activité pendant la journée et sommeil

Les personnes qui ne dorment pas bien pendant la nuit sont souvent fatiguées pendant la journée. Ces personnes n’ont souvent pas assez d’énergie pour être actives pendant la journée, et elles choisissent donc de faire très peu d’exercice ou d’autres activités.

Certaines personnes pensent que lorsqu’elles sont somnolentes, elles doivent économiser leur énergie en ne faisant pas d’exercice, ce qui les aidera à tenir toute la journée.

C’est le contraire qui est vrai : Vous devez dépenser de l’énergie (être actif) pour créer de l’énergie!

Être actif (par exemple, aller marcher), même lorsque vous êtes fatigué, présente plusieurs avantages. Vous vous endormirez généralement plus rapidement, aurez un sommeil de meilleure qualité et resterez endormi plus longtemps.

Plus vous êtes actif, plus il est facile de rester alerte et d’être moins somnolent pendant la journée.

Passer au niveau supérieur

Votre approche de votre plan d’activités progressives est exactement cela : c'est la vôtre. Lorsque vous utilisez une approche douce, n’importe quel objectif peut être décomposé et atteint si vous êtes prêt à suivre votre plan avec constance et à long terme.

Si vous vous sentez en pleine forme et que vous pensez pouvoir marcher plus longtemps que votre objectif, ne le faites pas! Respectez votre plan. Si vous vous sentez mal et que vous pensez ne pas pouvoir atteindre votre objectif quotidien, tentez quand même le coup! C’est pourquoi il est si important de se fixer de petits objectifs.

Dernières mises à jour: janvier 16 2024