Conseils de communication pour les adolescents atteints de drépanocytose

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Trouvez des conseils pour vous préparer à une conversation importante et transmettre votre message clairement et efficacement.

À retenir

  • Préparer votre message au préalable vous aidera à partager les idées que vous souhaitez.
  • Pour préparer votre message, réfléchissez aux points les plus importants à transmettre à la personne à qui vous parlez et entraînez-vous à les dire à haute voix.
  • Prévoyez un moment de discussion où aucun autre sujet important ne sera abordé et choisissez un endroit où il y a peu de distractions, si possible.
  • Pour obtenir les meilleurs résultats, transmettez votre message en utilisant un langage corporel positif et des énoncés qui commencent par « je », et prenez le temps de rassembler vos idées et d’écouter attentivement.

Préparer votre message

Si vous avez quelque chose d’important à communiquer, il vaut la peine de prendre le temps de réfléchir à ce que vous voulez dire et à la raison pour laquelle vous voulez le dire.

Suivez les étapes suivantes pour vous aider à préparer votre message.

1. Fixez-vous un objectif

Que voulez-vous réaliser? Par exemple, que voulez-vous que l’autre personne sache ou fasse suite à ce que vous dites? Connaître votre objectif vous aidera à vous concentrer sur les points qui vous semblent les plus importants à transmettre à la personne à qui vous parlez.

2. Pratiquez

Vous pouvez rédiger un script ou simplement noter des points principaux ou des mots clés que vous souhaitez communiquer. Ensuite, vous pouvez vous entraîner à les dire à haute voix. Vous pouvez le faire seul, devant un miroir ou avec une personne de confiance qui vous donnera des conseils utiles.

3. Choisissez le bon moment

Planifiez à l’avance et choisissez un moment où aucun autre sujet important ne sera abordé et un endroit où il y a peu de distractions. Cela peut s’avérer difficile lors d’un rendez-vous à la clinique ou à l’école, mais le fait de dire tout de suite aux autres ce dont vous voulez discuter les aidera au moins à savoir à quoi s’attendre.

Livrez votre message clairement

Deux personnages de Copey, bleus et en forme de haricot, sont assis côte à côte sur des chaises à une table.

Maintenant que vous avez décidé ce que vous voulez dire et quand vous voulez le faire, il est temps de réfléchir à la manière dont vous voulez le dire.

Vous pouvez transmettre votre message efficacement :

Utilisez un langage corporel positif

Votre langage corporel joue un rôle important lorsque vous communiquez avec les autres. La façon dont vous vous tenez, votre contact visuel et votre expression faciale aident la personne avec laquelle vous communiquez à comprendre le sens de votre message.

Faites de votre mieux pour faire face à la personne à qui vous parlez, penchez-vous vers elle et regardez-la dans les yeux. Évitez de rouler les yeux, de vérifier votre téléphone ou de regarder l’heure, même si la conversation ne se déroule pas comme vous le souhaitez.

Utilisez des énoncés qui commencent par « je »

Adolescent assis sur une chaise en face de deux adultes et leur souriant

Utilisez des énoncés qui commencent par « je » au lieu d’énoncés qui commencent par « tu ». La seule chose que vous savez avec certitude, c’est comment vous vous sentez ou ce que vous pensez. L’utilisation du « je » vous permet d’identifier et de défendre vos sentiments et de veiller à ce que l’autre personne ne se mette pas sur la défensive.

Par exemple, il est préférable de dire quelque chose comme : « Je me suis senti en colère quand on m’a dit que je devais être admis à l’hôpital pour ma crise de douleur » que « Tu m’as tellement mis en colère quand tu m’as dit que je devais être admis à l’hôpital pour ma crise de douleur. »

Soyez précis

Vous avez peut-être entendu par le passé le conseil de dire ce que vous pensez et de penser ce que vous dites. C’est un excellent conseil! Soyez clair sur ce que vous voulez lorsque vous communiquez et exprimez votre point de vue aussi directement que possible.

Par exemple, si vous voulez être plus impliqué dans la prise de décisions, essayez de dire : « Je veux qu’on me demande mon opinion lorsqu’une décision doit être prise à mon sujet. »

Rassemblez vos pensées

Deux adolescents assis l'un en face de l'autre à une petite table avec des cahiers ouverts devant eux

Il est bon de faire une pause au cours d’une conversation afin d’avoir le temps de réfléchir à ce que vous voulez dire avant de répondre. Parfois, lorsque nous sommes inquiets ou émotifs au cours d’une conversation, nous pouvons penser qu’il y a eu un long silence alors qu’en réalité, seulement quelques secondes se sont écoulées.

Pour vous entraîner à faire une pause dans la conversation la prochaine fois que vous aurez une conversation informelle avec un parent ou un ami, comptez jusqu’à cinq dans votre tête et réfléchissez à votre réponse avant de répondre.

Cette pratique vous permettra de découvrir combien de temps durent réellement cinq secondes. Cela vous aidera également à vous sentir plus à l’aise de prendre une pause lorsque vous avez besoin de réfléchir pendant une conversation plus sérieuse.

Essayez de rester calme

Il est normal de ressentir une large gamme d’émotions, mais si celles-ci deviennent trop intenses, il peut être difficile de penser et de parler clairement. Si vous avez quelque chose d’important à dire, il se peut que les raisons qui vous poussent à communiquer soient liées à beaucoup d’émotions. L’utilisation de stratégies telles que la pause peut vous aider à garder votre calme et à communiquer votre message plus efficacement.

Au cours de votre conversation : Si vous vous sentez émotif ou contrarié, faites une pause et prenez quelques respirations profondes. Concentrez-vous sur le mouvement de votre respiration, à l’inspiration et à l’expiration. Dites à la personne avec qui vous parlez que vous avez besoin d’un moment pour rassembler vos pensées, puis recommencez.

N’oubliez pas non plus que les stratégies de respiration profonde et de relaxation du module sur la relaxation peuvent être utiles ici.

Soyez à l’écoute

Des adolescents assis les uns en face des autres sur des chaises. Une adolescente sourit à l'autre et tient un classeur sur ses genoux

La plupart du temps, la meilleure façon de communiquer, c’est d’abord d’être à l’écoute! Si vous avez déjà communiqué votre message principal, laissez l’autre personne finir de répondre avant d’intervenir à nouveau. Même si ce que vous souhaitez dire en réponse peut vous sembler très important, le fait d’attendre que votre interlocuteur ait fini de parler montrera que vous accordez de l’importance à ce qu’il dit.

Et pendant que l’autre personne termine de parler, assurez-vous que vous l’écoutez vraiment! Ne passez pas votre temps à préparer votre réponse à leurs commentaires. Réfléchissez attentivement à ce qu’ils disent, puis décidez quoi dire. Lorsque d’autres personnes savent que vous vous efforcez de les écouter et de les comprendre, elles sont beaucoup plus enclines à vouloir entendre ce que vous avez à dire.

Un bon conseil consiste à répéter ce que la personne vous a dit. Ainsi, la personne sait que vous l’avez écoutée et a la possibilité de corriger son message. Cela vous donne également un peu plus de temps pour penser à votre réponse si vous ne vous sentez pas à l’aise de rassembler vos pensées en silence pendant quelques secondes.

Réfléchissez à votre message

Après votre conversation, réfléchissez à la manière dont elle s’est déroulée. Utilisez les questions ci-dessous comme guide.

  • Avez-vous atteint votre objectif?
  • Qu’est-ce qui s’est bien passé?
  • Qu’est-ce qui aurait pu mieux se passer?
  • Que feriez-vous différemment à l’avenir?

N’oubliez pas de vous récompenser avec quelque chose que vous aimez pour avoir essayé ces techniques de communication! Réfléchissez à la manière dont vous pourriez vous récompenser.

Dernières mises à jour: janvier 04 2024