AboutKidsHealth for Teens

 

 

Relationships and hemophiliaRRelationships and hemophiliaRelationships and hemophiliaEnglishHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZMiriam Kaufman, BSN, MD, FRCPC;Jodie Odame, BMSc (c).;Ashley Warias, BHSc (c).;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC7.0000000000000070.0000000000000394.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Relationship advice for teens living with hemophilia.</p><p>Establishing and maintaining relationships is an important part of life. A big part of being in a relationship is sharing personal stories with each other. Your personal stories are often filled with a colourful history that isn’t always perfect. Sharing your hemophilia will be a part of this story. Conversations like this will happen naturally as you get to know one another. Feeling anxious about sharing your condition is normal. Sharing your hemophilia may bring you two closer together or perhaps not much will change at all. Once you feel like the other person has gotten to know you well enough you may feel ready to talk to them about your hemophilia. You may feel comfortable very early in the relationship or want to wait until a few months have passed.</p>
Les relations et l’hémophilieLLes relations et l’hémophilieRelationships and hemophiliaFrenchHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZMiriam Kaufman, BSN, MD, FRCPC;Jodie Odame, BMSc (c).;Ashley Warias, BHSc (c).;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC7.0000000000000070.0000000000000394.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Conseil en matière de relations pour les adolescents vivant avec de l’hémophilie.</p><p>Tisser des liens et les maintenir est une importante partie de la vie. Une grande partie de nos relations consiste à partager nos histoires personnelles et à nous confier à l’autre. Des conversations comme celles-ci risquent naturellement de se produire au fur et à mesure que vous apprendrez à vous connaître. Te sentir anxieux de partager ton problème de santé est normal. Partager ton hémophilie pourra vous rapprocher tous les deux ou bien créer une distance tout comme il est possible qu'il n y ait pas grand-chose qui change entre vous. Quand tu auras l’impression que l’autre personne te connaît assez bien, il est probable que tu te sentiras alors plus prêt à lui parler de ton hémophilie. Tu pourras sentes à l’aise dès le début de la relation tout comme tu pourrais préférer attendre quelques mois.</p>

 

 

Les relations et l’hémophilie3243.00000000000Les relations et l’hémophilieRelationships and hemophiliaLFrenchHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZMiriam Kaufman, BSN, MD, FRCPC;Jodie Odame, BMSc (c).;Ashley Warias, BHSc (c).;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC7.0000000000000070.0000000000000394.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Conseil en matière de relations pour les adolescents vivant avec de l’hémophilie.</p><p>Tisser des liens et les maintenir est une importante partie de la vie. Une grande partie de nos relations consiste à partager nos histoires personnelles et à nous confier à l’autre. Des conversations comme celles-ci risquent naturellement de se produire au fur et à mesure que vous apprendrez à vous connaître. Te sentir anxieux de partager ton problème de santé est normal. Partager ton hémophilie pourra vous rapprocher tous les deux ou bien créer une distance tout comme il est possible qu'il n y ait pas grand-chose qui change entre vous. Quand tu auras l’impression que l’autre personne te connaît assez bien, il est probable que tu te sentiras alors plus prêt à lui parler de ton hémophilie. Tu pourras sentes à l’aise dès le début de la relation tout comme tu pourrais préférer attendre quelques mois.</p><h2>Parler de ton hémophilie à ta tendre moitié </h2> <p>Premièrement, il est important de bien te préparer lorsque tu auras décidé que tu es prêt à parler de ton hémophilie à ta tendre moitié. En apprendre davantage sur ta condition sur des sites Web est une bonne façon de t’aider à démêler ce que tu veux dire.</p> <ul> <li>Pour te pratiquer, fais un jeu de rôle avec un ami du même sexe que ta douce moitié. C’est une manière utile et pratique de trouver ce que tu veux dire et comment tu veux le dire.</li> <li>Garde cela simple et direct. </li> <li>Trouve un bon ami qui pourrait être « à tes côtés au cas » où tu en aurais besoin le jour où tu parleras de ton hémophilie à ta tendre moitié. Tes amis pourraient aussi s’avérer être un bon réseau de soutien si après tu ressens le besoin de parler de ta conversation.</li> </ul> <p>Lorsque tu feras part de ton hémophilie à ton ou à ta partenaire, ce sera aussi une bonne occasion de les rassurer. Tu peux leur expliquer que ta maladie n’est pas contagieuse et que tu vivras une belle et longue vie heureuse.</p> <h3>Que faire s’ils réagissent mal? </h3> <p>Certaines personnes deviennent distantes. Elles peuvent être confuses ou effrayées. Avoir des relations est un processus d’apprentissage en soi; de nombreuses personnes qui ont des relations décident de ne pas les poursuivre pour diverses raisons. Si les choses ne vont pas comme prévu, appelle un de tes bons amis et parle-lui-en. Le fait de décharger ton stress pourra te soulager et faire en sorte que tu te sentes mieux. N’oublie pas que la bonne personne t’aimera pour ce que tu es et continuera de t’aimer lorsqu’elle découvrira que tu as de l’hémophilie. Bien qu’elles puissent d’abord sembler effrayées, leur plus grande préoccupation sera probablement ton bien-être. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/hemophilia_and_relationships.jpg