AboutKidsHealth for Teens

 

 

Hemophilia: Diagnosing joint diseaseHHemophilia: Diagnosing joint diseaseHemophilia: Diagnosing joint diseaseEnglishHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZAnn Marie Stain, B.A., I.A;Manuel D. Carcao, MD, FRCPC, MSc;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC;Thai-Hoa Tran, MD7.0000000000000072.0000000000000878.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Teens living with hemophilia can learn how doctors diagnose joint disease, a common complication of hemophilia.</p><p>When you get a bleed or feel pain in a joint or another part of your body, your comprehensive care team (CCT) needs to get a closer look at what is happening inside your body. The sooner your team finds out the extent of your bleed, the sooner they will know the best way to treat your bleed. </p> <p>In hemophilia, radiological imaging is often used to get a more detailed picture of the internal structures inside your body, such as your joints. This is also helpful when you bleed into a tight space like your organs, spine or head. </p> <p>Imaging also provides useful information on how the bleed is affecting other areas, such as the synovium, cartilage and bones. These areas may be affected from a bleed, even if you do not feel any pain there. </p> <p>To get more information on your bleed, one or multiple types of imaging techniques may be used. These include X-rays, ultrasound, computed tomography (CT) and magnetic resonance imaging (MRI). </p>
Hémophilie : Diagnostiquer la maladie articulaireHHémophilie : Diagnostiquer la maladie articulaireHemophilia: Diagnosing joint diseaseFrenchHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZAnn Marie Stain, B.A., I.A;Manuel D. Carcao, MD, FRCPC, MSc;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC;Thai-Hoa Tran, MD7.0000000000000072.0000000000000878.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les adolescents atteints d’hémophilie peuvent apprendre comment les médecins diagnostiquent une maladie articulaire, une complication courante de l’hémophilie.</p><p>Lorsque tu saignes dans une articulation ou tu ressens de la douleur à une articulation ou à n’importe quelle autre partie de ton corps, ton équipe de traitement complet (ETC) doit regarder de plus près ce qui se passe à l’intérieur de ton corps. Le plus tôt ton équipe trouve la cause et la sévérité de ton saignement, plus tôt elle sera en mesure d’identifier la meilleure manière de traiter ton saignement.</p> <p>En hémophilie, l’imagerie radiologique est souvent utilisée afin d’obtenir une image plus détaillée des structures internes de ton corps, comme celles de tes articulations. Celles-ci s’avèrent souvent aussi utiles lorsque tu saignes dans un espace restreint comme dans tes organes, ta colonne vertébrale ou ta tête.</p> <p>L’imagerie radiologique fournit aussi des renseignements utiles aux médecins pour comprendre comment le saignement affecte d’autres régions, telles que la synoviale, le cartilage et les os. Ces régions peuvent être affectées par un saignement même si tu ne ressens aucune douleur à cet endroit.</p> <p>Pour obtenir de plus amples renseignements sur tes saignements, une ou plusieurs techniques d’imagerie peuvent être utilisées. Celles-ci comprennent les rayons X, l’ultrason, la tomographie par ordinateur et l’imagerie par résonnance magnétique (IRM).</p>

 

 

Hémophilie : Diagnostiquer la maladie articulaire3235.00000000000Hémophilie : Diagnostiquer la maladie articulaireHemophilia: Diagnosing joint diseaseHFrenchHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZAnn Marie Stain, B.A., I.A;Manuel D. Carcao, MD, FRCPC, MSc;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC;Thai-Hoa Tran, MD7.0000000000000072.0000000000000878.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les adolescents atteints d’hémophilie peuvent apprendre comment les médecins diagnostiquent une maladie articulaire, une complication courante de l’hémophilie.</p><p>Lorsque tu saignes dans une articulation ou tu ressens de la douleur à une articulation ou à n’importe quelle autre partie de ton corps, ton équipe de traitement complet (ETC) doit regarder de plus près ce qui se passe à l’intérieur de ton corps. Le plus tôt ton équipe trouve la cause et la sévérité de ton saignement, plus tôt elle sera en mesure d’identifier la meilleure manière de traiter ton saignement.</p> <p>En hémophilie, l’imagerie radiologique est souvent utilisée afin d’obtenir une image plus détaillée des structures internes de ton corps, comme celles de tes articulations. Celles-ci s’avèrent souvent aussi utiles lorsque tu saignes dans un espace restreint comme dans tes organes, ta colonne vertébrale ou ta tête.</p> <p>L’imagerie radiologique fournit aussi des renseignements utiles aux médecins pour comprendre comment le saignement affecte d’autres régions, telles que la synoviale, le cartilage et les os. Ces régions peuvent être affectées par un saignement même si tu ne ressens aucune douleur à cet endroit.</p> <p>Pour obtenir de plus amples renseignements sur tes saignements, une ou plusieurs techniques d’imagerie peuvent être utilisées. Celles-ci comprennent les rayons X, l’ultrason, la tomographie par ordinateur et l’imagerie par résonnance magnétique (IRM).</p><h2>Les rayons X </h2><p>Un rayon X est un type de radiation qui passe à travers ton corps. C’est une façon rapide pour ton médecin de visualiser les structures internes de ton corps. Ceci comprend la taille, la forme, la localisation des os et de certains organes.</p><h3>Comment prend-on un rayon X? </h3><p>Tu porteras une chemise d’hôpital et on te demandera de te tenir debout près du film radiographique dans le département de radiologie de l’hôpital. Le technicien te demandera de rester immobile pendant deux à trois secondes afin que l’image ne soit pas embrouillée. L'appareil de radiographie n’est en fonction que pour une fraction de seconde. Des faisceaux de rayons X passeront à travers ton corps afin de fixer l’image sur la pellicule. Habituellement, un rayon X est pris de l’arrière et, par la suite, de côté. Comme les appareils photo, les rayons X sont maintenant numériques et les images apparaissent instantanément. L’image affichera des taches en noir et blanc. Les parties les plus denses de ton corps, comme tes os, se présenteront en blanc tandis que les parties moins denses seront habituellement grises. Toute plaque ou vis que les médecins auraient placée dans ton corps apparaîtront aussi sur le rayon X. Et, puisque les plaques et les vis sont plus denses que tes os, elles apparaîtront plus blanches sur le rayon.</p><h3>Est-ce qu’un rayon X fait mal? </h3><p>Non, tu ne sentiras rien. Il y a très peu de radiation émise par le rayon X; alors, cela ne causera aucun dommage corporel. </p><h2>L’ultrason</h2><p>Lorsque tu as un saignement, les médecins doivent trouver si le saignement se situe dans l'articulation ou dans les structures avoisinantes. L’ultrason utilise des ondes sonores pour prendre des images de l’intérieur de ton corps. Ces images fournissent des renseignements pertinents sur la taille, la forme et la texture de la partie du corps examinée.</p><p>Un technologue spécialisé en échographie (échographiste, technicien d’ultrason) réalisera ton test. Ce technologue est un expert dans l’utilisation des machines à ultrasons. Il fournira un rapport du résultat de l’ultrason à ton médecin.</p><p>L’ultrason prend habituellement environ 45 minutes, mais elle peut aussi prendre un peu plus de temps.</p><h3>Pendant un examen ultrason </h3><p>L’ultrason (ou sonographie) est pris à l’intérieur de la salle de radiologie. La salle de radiologie possède un lit, une machine à ultrason et un écran qui montre les images de la sonographie.</p><p>L’échographiste se sert d’une sonde portative pour prendre des photos de ton corps. L’échographiste place un gel chaud sur la sonde ou sur ta peau. La sensation de ce gel ressemble un peu à une crème douce et chaude. Ce gel ne fait pas mal. Une fois que tu seras couché sur le lit, l’échographiste déplacera lentement et doucement la sonde sur ta peau au-dessus de la région à examiner.</p><p>Au fur et à mesure que la sonde se déplacera au-dessus de ton corps, une image mobile apparaîtra sur l’écran de la machine. Note que l’échographiste pourra prendre plusieurs photos lors de cet examen.</p><h2>L’imagerie par résonance magnétique (IRM) </h2><p>L’imagerie par résonance magnétique (IRM) montre les structures internes de l’intérieur de ton corps en détail, y compris les toutes petites structures comme tes veines, tes artères et tes nerfs.</p><p>Un appareil d’imagerie par résonance magnétique n’utilise pas de radiation ni de rayons X. Il utilise un aimant, des signaux radioélectriques et un ordinateur afin de créer des images. Il balaye la région de ton corps « par tranche » pour produire des images. Ces images sont aussi appelées images de coupe transversale. Par exemple, si tu dois passer une IRM de ton cerveau, chaque « tranche » montrera un niveau différent de ton cerveau. Ces images seront interprétées par un radiologiste.</p> <figure class="asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Des exemples d'images IRM comparant des articulations de genou normales et endommagées</span> <img src="http://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Hemophilia_MRI_knee_MEDIMG_PHO_FR.png" alt="" /></figure> <p>La personne qui effectuera ton IRM s’appelle un technologue en imagerie par résonance magnétique. On ne permet à personne de s’approcher d’un appareil d’imagerie par résonance magnétique à moins que cette personne n’ait été vérifiée par détection magnétique de produits métalliques à l'intérieur de son corps ou sur son corps, comme pour des perçages corporels. Ceci est important parce que ces derniers pourraient se coincer dans l’appareil, ce qui pourrait en revanche endommager l’appareil ou créer une image qui est trop floue à lire; cela peut également être dangereux. </p><h3>Que se passe-t-il pendant un examen d’IRM? </h3><p>Pour produire l’image, tout ton corps devra passer dans l’appareil d’imagerie par résonance magnétique. Des bobines à l’intérieur de l’appareil feront la mise au point et zoomeront sur des parties spécifiques de ton corps. Si tu passes un examen IRM, tes médecins tenteront de trouver un signe précurseur de dommage à tes articulations. De cette façon, tu pourras apprendre comment empêcher ces dommages sur tes articulations afin qu’ils ne s'aggravent pas. </p><h3>Combien de temps cela prend-t-il?</h3><p>Habituellement, un examen d’IRM prend entre 30 et 60 minutes, mais il est possible qu’il soit plus long. Un examen IRM peut être fait sur n’importe quelle partie du corps.</p><h3>Est-ce que cela fait mal? </h3><p>Un examen IRM est passablement bruyant mais ne fait pas mal. </p>