AboutKidsHealth for Teens

 

 

Understanding blood clottingUUnderstanding blood clottingUnderstanding blood clottingEnglishHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZJulia Sek, BSc Inf;Walter Kahr, MD, PhD, FRCPC;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC8.0000000000000066.0000000000000465.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Teens living with hemophilia can learn how the body forms clots to stop bleeds.</p><p>There are three different types of blood vessels in your body; arteries, veins and capillaries. When a blood vessel breaks the body forms a clot to repair the injured vessel.</p>
Comprendre la coagulation du sangCComprendre la coagulation du sangUnderstanding blood clottingFrenchHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZJulia Sek, BSc Inf;Walter Kahr, MD, PhD, FRCPC;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC8.0000000000000066.0000000000000465.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les ados vivant avec l’hémophilie peuvent apprendre de quelle façon le corps forme des caillots pour arrêter les saignements.</p><p>Il existe trois types de vaisseaux sanguins dans ton corps : artères, veines et capillaires. Lorsqu'un vaisseau sanguin éclate, le corps forme un caillot pour réparer le vaisseau blessé.</p>

 

 

Comprendre la coagulation du sang3212.00000000000Comprendre la coagulation du sangUnderstanding blood clottingCFrenchHaematologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAArteries;VeinsConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2015-02-01T05:00:00ZJulia Sek, BSc Inf;Walter Kahr, MD, PhD, FRCPC;Dan Ignas, BEng;Vicky R. Breakey, BSc, MD, FRCPC8.0000000000000066.0000000000000465.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les ados vivant avec l’hémophilie peuvent apprendre de quelle façon le corps forme des caillots pour arrêter les saignements.</p><p>Il existe trois types de vaisseaux sanguins dans ton corps : artères, veines et capillaires. Lorsqu'un vaisseau sanguin éclate, le corps forme un caillot pour réparer le vaisseau blessé.</p><h3>Les artères</h3><p>Les artères contiennent les globules rouges qui transportent l’oxygène (sang oxygéné) à partir du cœur jusqu’au reste du corps. </p><h3>Veines</h3><p>Les veines amènent les globules rouges qui ne transportent plus d’oxygène (sang désoxygéné) du corps jusqu’au cœur.<br></p><h3>Capillaires</h3><p>Les capillaires sont des vaisseaux sanguins petits et fins à l’intérieur desquels les globules rouges transportent l’oxygène pour le déposer dans les tissus de l’organisme. Les capillaires ramènent ensuite les globules rouges désoxygénés (sans oxygène) dans les veines.</p><p>Des réseaux de veines et d’artères traversent tes articulations po​ur approvisionner de sang dans toutes les parties de ton corps.</p><h2>Comment le corps arrête-t-il un saignement? </h2><p>Lorsqu’un vaisseau sanguin éclate, il se met à saigner. Afin de prévenir une perte de sang, des cellules sanguines nommées plaquettes se collent les unes contre les autres sur la région endommagée pour y former un bouchon. Ce bouchon de plaquettes déclenche un processus de guérison appelé coagulation sanguine, au cours duquel les protéines contenues dans le sang fortifient le bouchon en vue de réparer les vaisseaux endommagés. Ces protéines se nomment facteurs de coagulation.</p> <figure class="swf-asset-c-80"> <div class="asset-animation">src="/Style%20Library/AKH/swfanimations/swf.html?swffile=Hemophilia_clotting_cascade_MED_ANI_FR.swf"</div> </figure> <h3>La coagulation guérit les vaisseaux sanguins, un peu de la même façon dont on répare les routes dans la vie de tous les jours.</h3><p>On peut mieux comprendre le fonctionnement de la coagulation quand on le compare à la façon dont les travailleurs de la construction réparent les routes. Voici comment l’analogie fonctionne : </p><table class="akh-table"><thead><tr><th>Ton corps</th><th>La réparation des routes</th></tr></thead><tbody><tr><td>Les vaisseaux sanguins</td><td>Les routes</td></tr><tr><td>Les parois des vaisseaux sanguins</td><td>La surface des routes</td></tr><tr><td>La circulation sanguine</td><td>La circulation des véhicules automobiles</td></tr><tr><td>Les plaquettes</td><td>Les travailleurs de la construction</td></tr><tr><td>Les facteurs de coagulation</td><td>Les matériaux utilisés pour la réparation (pour boucher les trous)</td></tr><tr><td>Les signaux chimiques</td><td>La radiocommunication utilisée par les travailleurs de la construction. Ils se servent de signaux pour demander les matériaux dont ils ont besoin pour réparer les routes endommagées.</td></tr><tr><td>La fibrine</td><td>Les barrières autour de la section endommagée.</td></tr></tbody></table><p>Imagine que les vaisseaux sanguins dans ton corps sont comme des routes, les parois des vaisseaux sont comme la surface des routes et le sang qui circule est comme la circulation des automobiles. Lorsqu’un segment de la route est endommagé, le flux de trafic se réduit, car moins de véhicules peuvent emprunter la route en même temps. De la même manière, lorsqu’un vaisseau sanguin éclate, il se resserre (vasoconstriction) pour ralentir la circulation autour de la partie endommagée.</p><p>Lorsque les travailleurs de la construction arrivent sur leur site de travail, ils se servent de radios pour demander les matériaux dont ils ont besoin, comme le béton ou le sable, pour réparer les dommages. Tout comme les travailleurs de la construction, les plaquettes arrivent sur la zone endommagée et ils émettent des signaux chimiques pour « demander » les matériaux dont elles ont besoin pour effectuer des réparations. Ces matériaux que l’on nomme facteurs de coagulation sont des substances contenues dans le sang.</p><p>Une fois que les travailleurs de la construction ont reçu tous leurs matériaux, ils clôturent la zone endommagée. De cette façon, les travailleurs peuvent se concentrer sur leurs travaux de réparation et permettre au béton de durcir. Dans la circulation sanguine, une sorte de chaîne tissée se forme autour du vaisseau endommagé, cette forme de barrière est composée d’une protéine nommée fibrine. Grâce à cette barrière, la coagulation peut continuer à réparer la lésion par une cascade de réactions tout en laissant le temps au caillot de durcir, ce qui permet la guérison.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/understanding_blood_clotting.jpg