AboutKidsHealth for Teens

 

 

Your emotions: In the hospitalYYour emotions: In the hospitalYour emotions: In the hospital after scoliosis surgeryEnglishOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2008-06-01T04:00:00ZSandra Donaldson, BA;Sylvia Swan, MSW, RSW;James G. Wright, MD, MPH, FRCSC5.0000000000000081.0000000000000660.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Immediately following scoliosis surgery, you may feel irritable and frustrated. Read about why you may feel this way, and tips for dealing with it.</p><p>Here are some of the ways you may feel when you are in the hospital. The paragraphs in quotes are what some teens said about how they felt. </p>
Tes émotions : à l’hôpitalTTes émotions : à l’hôpitalYour emotions: In the hospital after scoliosis surgeryFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2008-06-01T04:00:00ZSandra Donaldson, BA;Sylvia Swan, MSW, RSW;James G. Wright, MD, MPH, FRCSC5.0000000000000081.0000000000000660.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Immédiatement après une opération pour la scoliose, tu pourrais te sentir irritable et frustré. Voici pourquoi tu pourrais te sentir comme ça et de conseils pour gérer la situation.</p><p>Voici certaines émotions que tu pourrais éprouver quand tu seras à l’hôpital. Les paragraphes entre guillemets sont des citations d’adolescents sur leurs sentiments. </p>

 

 

Tes émotions : à l’hôpital2808.00000000000Tes émotions : à l’hôpitalYour emotions: In the hospital after scoliosis surgeryTFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemConditions and diseasesTeen (13-18 years)NA2008-06-01T04:00:00ZSandra Donaldson, BA;Sylvia Swan, MSW, RSW;James G. Wright, MD, MPH, FRCSC5.0000000000000081.0000000000000660.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Immédiatement après une opération pour la scoliose, tu pourrais te sentir irritable et frustré. Voici pourquoi tu pourrais te sentir comme ça et de conseils pour gérer la situation.</p><p>Voici certaines émotions que tu pourrais éprouver quand tu seras à l’hôpital. Les paragraphes entre guillemets sont des citations d’adolescents sur leurs sentiments. </p><h2>Comment te sentiras-tu à l’hôpital?</h2><p>Tu pourrais te sentir désorienté. À l’hôpital, il y a différents bruits, odeurs et éclairages, et différentes routines. </p><p> <em>« J’essayais de dormir et j’entendais des pas. C’était dérangeant. » </em></p><p>Tu pourrais te sentir confus. De nombreux professionnels de la santé entreront dans ta chambre à toutes heures du jour et de la nuit. Souvent, ce seront des infirmiers qui viendront vérifier comment tu vas. </p><p> <em>« Je ne répondais pas aux personnes qui entraient pour me poser des questions. Je les regardais en pensant, qu’est-ce que vous voulez? Je voulais qu’elles s’en aillent. » </em></p><p>Tu pourrais te sentir de mauvaise humeur. L’anesthésie, le médicament qui t’auras fait dormir pendant l’opération, et les médicaments contre la douleur, peuvent te rendre irritable. </p><p> <em>« On est de mauvaise humeur ou vraiment somnolent. On pense, je m’en fous. »</em></p><p>Tu peux te sentir effrayé ou embarrassé parce que les choses que tu fais seul normalement deviennent difficiles. Cela peut comprendre aller à la salle de bain, manger ou boire et changer de vêtements. Tu devras t’en remettre à d’autres pour t’aider. </p><p> <em>« Les infirmières m’ont vraiment aidée. Elles m’ont rendue confortable, même si j’étais vraiment gênée parce que je ne pouvais rien faire moi-même. » </em></p><p>Tu pourrais regretter des choses.</p><p> <em>« J’étais assis dans mon lit d’hôpital et je pensais, pourquoi j’ai fait cela? De cette perspective, on ne voit pas vraiment pourquoi on a fait ce que l’on a fait. »</em></p><h2>Comment gérer ses sentiments </h2><p>Essaie de visiter l’hôpital avant ton opération. Tu peux visiter l’étage où tu seras placé et rencontrer le personnel de l’hôpital à l’avance. Plus tu en sais sur ce qui se passera, moins tu seras nerveux. </p><p> <em>« Je pensais que ce serait beaucoup plus épeurant. Je ne savais pas de quoi aurait l’air la salle d’opération. Je pensais qu’elle ressemblerait à ce que l’on voit à la télé, de grandes pièces avec un petit lit. Ce n’était pas du tout cela. » </em></p><p>Apporte des objets de la maison pour te sentir plus à l'aise dans ton nouvel environnement. Ces choses peuvent être un oreiller, une couverture spéciale, des bouchons pour les oreilles, un masque pour dormir ou une crème pour les mains parfumée.</p><p>C’est très normal de se sentir assommé et de mauvaise humeur à cause des médicaments. Ne t’inquiètes pas, tu n’es pas en train de devenir fou. Les infirmiers le savent et ta famille aussi, si tu leur dis avant.</p><p>Tu auras besoin de l’aide des infirmiers pour faire ce que tu fais normalement seul. Ne te sens pas gêné. Les infirmiers sont formés expressément pour prendre soin des patients qui sortent d’une opération à la colonne vertébrale. Ils feront tout ce qu’ils peuvent pour tu sois à l'aise et pour préserver ton intimité le plus possible. N’hésite pas à demander de l’aide.</p><p> <em>« Avec l’infirmière qui prenait soin de moi, j’avais une sorte de relation d’amitié. Elle était là pour m’aider. J’appuyais même sur le bouton juste pour lui parler, et pas parce que je voulais me tourner ou prendre es médicaments, ou pour aller à la salle de bains. » </em></p><p>Si tu veux, tes parents ou ton meilleur ami peuvent t’aider à faire certaines choses. </p><p> <em>« Quand mon amie s’est fait opérer, je suis restée avec elle la nuit à l’hôpital, pendant quelques jours. Je me réveillais à 2 h pour lui apporter des cubes de glace ou nettoyer sa bouche avec une éponge, l’aider à se tourner et à se lever et marcher. » </em></p><p>C’est important de comprendre que ton séjour à l’hôpital et les premiers mois à la maison risquent d’être difficiles. Les choses vont cependant s’améliorer avec le temps. </p><p> <em>« Le sentiment de regret de s’être fait opérer s’en est allé avec le temps. Une fois que j’ai commencé à sortir avec mes amis, ou même juste à marcher, ça m’a aidé à me rappeler que la vie continue. » </em></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/your_emotions_in_the_hospital.jpg