AboutKidsHealth for Teens

 

 

Feeling good about yourselfFFeeling good about yourselfFeeling good about yourself-CANEnglishRheumatology;AdolescentPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemNAPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPCCathy Maser, MN, NP-Pediatric000Flat ContentHealth A-Z<p>As a teenager, you go through a lot of changes in your body, which can be tough to deal with. You may also have to deal with physical changes due to JIA, which can make things hard to manage. Your self-esteem and body image can affect your ability to cope with these body changes. </p>
Te sentir bien dans ta peauTTe sentir bien dans ta peauFeeling good about yourselfFrenchRheumatology;AdolescentPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemNAPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPCCathy Maser, MN, NP-Pediatric000Flat ContentHealth A-Z<h2>L’estime de soi et l’image corporelle</h2><p>À l’adolescence, ton corps se transforme beaucoup, ce qui n’est pas toujours facile à gérer. Il se peut que tu vives aussi des changements physiques causés par l’AIJ; cela peut rendre les choses plus difficiles. Ton estime personnelle et ton image corporelle influencent ta capacité à t’adapter à ces changements physiques. </p><p><strong>L’estime de soi</strong> ou estime personnelle, c’est la valeur que tu t’accordes, le fait que tu te considères comme une personne qui a des qualités. L’estime de soi est très importante, car le fait de te sentir bien dans ta peau influence ta façon d’être. Si tu as une bonne estime personnelle, tu te sentiras plus heureux ou heureuse. Tu feras face aux problèmes plus facilement et tu auras tendance à être plus persévérant(e).</p><p><strong>L’image corporelle</strong>, c’est plutôt comment tu te sens par rapport à ton apparence physique.</p><p>Pour beaucoup d’adolescents, l’image corporelle est étroitement liée à l’estime de soi. C’est que les adolescents se soucient plus du regard des autres personnes, entre autres celui de leurs ami(e)s. </p>

 

 

Te sentir bien dans ta peau2628.00000000000Te sentir bien dans ta peauFeeling good about yourselfTFrenchRheumatology;AdolescentPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemNAPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPCCathy Maser, MN, NP-Pediatric000Flat ContentHealth A-Z<h2>L’estime de soi et l’image corporelle</h2><p>À l’adolescence, ton corps se transforme beaucoup, ce qui n’est pas toujours facile à gérer. Il se peut que tu vives aussi des changements physiques causés par l’AIJ; cela peut rendre les choses plus difficiles. Ton estime personnelle et ton image corporelle influencent ta capacité à t’adapter à ces changements physiques. </p><p><strong>L’estime de soi</strong> ou estime personnelle, c’est la valeur que tu t’accordes, le fait que tu te considères comme une personne qui a des qualités. L’estime de soi est très importante, car le fait de te sentir bien dans ta peau influence ta façon d’être. Si tu as une bonne estime personnelle, tu te sentiras plus heureux ou heureuse. Tu feras face aux problèmes plus facilement et tu auras tendance à être plus persévérant(e).</p><p><strong>L’image corporelle</strong>, c’est plutôt comment tu te sens par rapport à ton apparence physique.</p><p>Pour beaucoup d’adolescents, l’image corporelle est étroitement liée à l’estime de soi. C’est que les adolescents se soucient plus du regard des autres personnes, entre autres celui de leurs ami(e)s. </p><h2>Ce qui influence ton estime personnelle</h2><p>Beaucoup de choses peuvent influencer ton estime personnelle. Par exemple :</p><h3>La puberté</h3><p>Pendant la <a href="/sites/JIA/en/Your-Lifestyle/Pages/Sexuality-and-Your-JIA.aspx">puberté​</a>, certains changements physiques, associés au désir de te sentir accepté(e), peuvent t’amener à te comparer à d’autres personnes. Tu as peut-être déjà vécu cela. T’es-tu déjà comparé(e) à d’autres personnes autour de toi ou à des vedettes que tu as vues à la télévision, dans des films ou dans des magazines? Si tu te surprends à faire cela, rappelle-toi que cela ne sert à rien de te comparer aux autres, car les changements occasionnés par la puberté sont différents pour chacun. Pour certaines personnes, ils se produisent plus tôt, et pour d’autres, plus tard.</p><p>Les changements qui se produisent à la puberté peuvent influencer comment tu te sens dans ta peau. Il est possible que tu te sentes mal à l’aise avec ces changements, ou encore que tu souhaites qu’ils se produisent plus rapidement. Souvent, les filles se sentent obligées d’être minces, alors que les garçons ne se trouvent pas assez musclés. </p><h3>Sources d’influence extérieures</h3><p>Certains facteurs, comme les images véhiculées par les médias, peuvent avoir une influence négative sur ton image corporelle, par exemple en t’exposant de façon répétée à des images de femmes très minces et de « monsieurs muscles ». Tes compagnons de classe ou d’autres élèves peuvent aussi te faire des commentaires négatifs ou te taquiner à propos de ton apparence. Bien que ces commentaires montrent souvent l’ignorance de la personne qui les fait, ils peuvent parfois affecter ton image corporelle et ton estime personnelle.</p><h3>Réussite</h3><p>Faire des choses que tu peux terminer ou dans lesquelles tu es bon(ne) est excellent pour ton estime personnelle. Cela peut être, par exemple, jouer dans un groupe de musique, faire de la natation, aller à l’école ou écrire un blogue. Trouver une activité que tu aimes et dans laquelle tu réussis bien peut t’aider à bâtir ton estime personnelle.</p><h3>Changements dans tes relations</h3><p>À mesure que tes ami(e)s et toi devenez plus matures, tes relations peuvent changer aussi. De nouvelles relations se créent et, parfois, d’anciennes amitiés se terminent lorsque les personnes prennent des chemins de vie différents. C’est parfois difficile à vivre, mais cela fait partie de l’évolution normale des gens. Ces changements dans ton cercle d’ami(e)s et dans tes relations peuvent influencer ton estime personnelle. Rappelle-toi que c’est normal lorsqu’on vieillit et, si tu te sens triste, parles-en à un adulte de confiance.</p><h3>Vivre avec une maladie chronique</h3><p>Parfois, le fait d’avoir une maladie chronique comme l’AIJ peut influencer ton estime personnelle et ton image corporelle. Tu t’es peut-être déjà dit : « Pourquoi moi? Pourquoi est-ce que j’ai de l’AIJ? ». C’est peut-être particulièrement vrai si tu as une apparence différente de celle de tes ami(e)s à cause des effets secondaires des <a href="/Article?contentid=2597&language=French">stéroïdes</a>. Tu peux aussi te sentir de cette façon si ton AIJ t’empêche de faire certaines choses, comme pratiquer des sports ou participer à d’autres activités de loisirs.</p><p>Tu t’inquiètes peut-être aussi de l’influence que peut avoir l’AIJ sur tes projets d’avenir, comme aller à l’université ou au collège, trouver un emploi, te marier ou avoir des enfants.</p><h2>L'AIJ et la dépression</h2><h3>​Qu’est-ce que la dépression? </h3><p>Parfois, les gens atteints d’AIJ ont une faible estime d’eux-mêmes ou une mauvaise image corporelle, ce qui peut les déprimer. Voici certains signes et symptômes de la dépression : </p><ul><li>Perte d’intérêt envers les activités quotidiennes habituelles telles que voir des ami(e)s; </li><li>Se sentir triste ou avoir le moral bas; </li><li>Sentiment de désespoir; </li><li>Crises de larmes sans raison apparente; </li><li>Troubles du sommeil; </li><li>Troubles de concentration; </li><li>Difficulté à prendre des décisions; </li><li>Gain ou perte de poids involontaire; </li><li>Irritabilité; </li><li>Agitation; </li><li>Susceptibilité; </li><li>Fatigue ou faiblesse; </li><li>Se sentir inutile; </li><li>Idées suicidaires ou s’infliger des dommages physiques à soi-même; </li><li>Problèmes physiques inexpliqués, tels que maux de tête, douleur abdominales ou douleur dans tout le corps. </li></ul><p>Certains de ces symptômes peuvent être causés par ton AJI ou tes médicaments. Parles-en à ton médecin; il t'aidera à les gérer. Toutefois, si tu éprouves un ou plusieurs de ces symptômes et que tu ne crois pas qu’ils soient causés par ton traitement, demande de l'aide, par exemple à un parent, à un enseignant ou à un médecin.</p><h2>Conseils pour t’aider à avoir une saine image corporelle et une bonne estime personnelle</h2><ul><li>Quand tu te surprends à avoir des pensées négatives, essaie de trouver une façon plus positive de voir les choses, ou du moins, une façon par laquelle tu ne te dénigres pas. Tu peux même essayer de mettre en pratique certaines des techniques de distraction que tu as apprises dans le module 9, comme l’arrêt de la pensée.</li><li>Tu dois accepter de faire parfois des erreurs, car tout le monde en fait. Personne n’est parfait. Les erreurs font partie intégrante de ton apprentissage!</li><li>Essaie des activités qui te permettront d’explorer tes différents talents. Tu te sentiras ensuite fier ou fière des nouvelles habiletés que tu auras acquises.</li><li>Si tu n’es pas content(e) de certaines choses que tu peux changer, fais ce qu’il faut pour les changer. Par exemple, si tu veux te mettre en forme, fais-toi un plan pour faire de l’exercice tous les jours et manger des aliments nutritifs.</li><li>Pense à ce que tu désires accomplir à court et à long terme. Puis, fais-toi un plan pour préciser comment tu t’y prendras pour y arriver. Suis ton plan et note tes progrès.</li><li>Fais de l’exercice! Cela t’aidera à réduire tes symptômes d’AIJ et à te rendre plus en santé et plus heureux!</li><li>Passe du temps avec des ami(e)s et des membres de ta famille qui sont importants pour toi et fais des activités qui te plaisent. Profite des bons moments!</li><li>Participe à une activité caritative dans ta communauté, fais du bénévolat dans un hôpital, ou encore, aide un compagnon de classe qui a des difficultés. Sentir que tes gestes font une différence et que ton aide est appréciée t’aidera beaucoup à avoir une meilleure estime personnelle.</li></ul><p>Parfois, une faible estime de soi et une mauvaise image corporelle deviennent trop difficiles à supporter. Si tu te sens de cette façon, tu peux en parler à un parent, à un conseiller ou une conseillère d’orientation, à un travailleur ou une travailleuse social(e) ou encore à ton médecin. Ces personnes peuvent t’aider à prendre du recul par rapport à la façon dont tu te vois et te donner une rétroaction positive. Tu peux aussi appeler Jeunesse, J’écoute (1‑800‑668‑6868) et parler à un conseiller ou une conseillère.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/feeling_good_about_yourself_JIA_US.jpg