AboutKidsHealth for Teens

 

 

Complementary and alternative medicines (CAMs) for JIACComplementary and alternative medicines (CAMs) for JIAComplementary and alternative medicines (CAMs) for JIA-CANEnglishRheumatology;AdolescentPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemNon-drug treatmentPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDKristi Whitney, BSc PT, MScChristine O’Brien, OT Reg (Ont), MScAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPC000Flat ContentHealth A-Z<p>Complementary and alternative medicines (CAMs) are health-care systems, practices and products that are not a part of conventional medicine. Conventional medicine is practiced by medical doctors, nurses, physiotherapists, occupational therapists, social workers and psychologists. </p> <p>The list of complementary and alternative therapies changes frequently. Sometimes treatments are proven safe and effective. They may then become part of conventional treatment. </p>
Les thérapies complémentaires et parallèlesLLes thérapies complémentaires et parallèlesComplementary and alternative medicines (CAMs) for JIAFrenchRheumatology;AdolescentPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemNon-drug treatmentPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDKristi Whitney, BSc PT, MScChristine O’Brien, OT Reg (Ont), MScAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPC000Flat ContentHealth A-Z<p>Les médecines alternatives et complémentaires (MAC) sont des systèmes, des techniques et des produits de soins de santé qui ne font pas partie de la médecine conventionnelle. La médecine conventionnelle est celle pratiquée par les médecins, les infirmiers et infirmières, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes, les travailleurs sociaux et travailleuses sociales et les psychologues.</p><p>La liste des thérapies de MAC change souvent. Parfois, il est prouvé que certains traitements de MAC sont sécuritaires et efficaces. Ils peuvent alors être intégrés aux traitements conventionnels.</p>

 

 

Les thérapies complémentaires et parallèles2613.00000000000Les thérapies complémentaires et parallèlesComplementary and alternative medicines (CAMs) for JIALFrenchRheumatology;AdolescentPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemNon-drug treatmentPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDKristi Whitney, BSc PT, MScChristine O’Brien, OT Reg (Ont), MScAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPC000Flat ContentHealth A-Z<p>Les médecines alternatives et complémentaires (MAC) sont des systèmes, des techniques et des produits de soins de santé qui ne font pas partie de la médecine conventionnelle. La médecine conventionnelle est celle pratiquée par les médecins, les infirmiers et infirmières, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes, les travailleurs sociaux et travailleuses sociales et les psychologues.</p><p>La liste des thérapies de MAC change souvent. Parfois, il est prouvé que certains traitements de MAC sont sécuritaires et efficaces. Ils peuvent alors être intégrés aux traitements conventionnels.</p><h2>La médecine complémentaire versus la médecine parallèle</h2><p>La médecine complémentaire est utilisée en association avec la médecine conventionnelle. Par exemple, cela pourrait être l’utilisation de l’aromathérapie en plus de tes médicaments. </p><p>La médecine parallèle, elle, est utilisée à la place de la médecine conventionnelle. Ce serait, par exemple, remplacer tous tes médicaments prescrits par une diète spéciale et des suppléments. </p><div class="caution"><p>Parles-en à ton médecin avant de commencer une thérapie complémentaire ou parallèle.</p> <br> </div><h2>Les types différents de MAC </h2><p>Voici sont décrit quelques types différents de MAC et comment les évaluer avant de les essayer.</p><h3>Pratiques pour l’esprit et le corps</h3><p>Certaines médecines complémentaires et parallèles tiennent compte à la fois du corps et de l’esprit ainsi que de la manière dont ils fonctionnent en matière de santé et de maladie. Voici quelques exemples de médecines complémentaires et parallèles traitant le système du corps entier :</p><ul><li>Médecine homéopathique : Il s’agit du traitement des maladies en utilisant de très petites doses de substances telles que des extraits végétaux, minéraux ou animaux.</li><li>Médecine naturopathique : Il s’agit de l’utilisation de remèdes naturels non médicaux pour traiter des maladies.</li><li>La médecine chinoise traditionnelle comprend tout un éventail de pratiques qui ont débuté en Chine il y a plusieurs milliers d’années. Ces pratiques comprennent l’herboristerie, l’acupuncture et la massothérapie, ainsi que le Qi gong (un type d’exercice).</li><li>L’Ayurveda : C’est une technique de guérison ancestrale originaire de l’Inde. </li><li>La médecine psychocorporelle : Cette approche comprend la méditation et la prière. </li><li>Les thérapies manuelles : Il s’agit de la chiropratique, de l’ostéopathie et de la massothérapie. Les traitements de chiropratique visent à ajuster la colonne et à manipuler les autres articulations et les tissus mous. L’ostéopathie est l’utilisation de certains traitements manuels et physiques pour traiter la douleur au dos et au cou. </li><li>La médecine énergétique : Il s’agit de traitements fondés sur le champ énergétique et le bioélectromagnétisme et qui utilisent, par exemple, des aimants. Les thérapies énergétiques se concentrent sur les champs d’énergie qui, croit-on, existent à l’intérieur et autour du corps. </li></ul><h3>Les compléments alimentaires</h3><p>Un complément alimentaire contient des ingrédients à ajouter à l’alimentation. Ces ingrédients peuvent être des vitamines, des minéraux, des herbes ou d’autres substances tirées des plantes, des aminoacides ou des enzymes. Les compléments sont offerts sous forme de pilules, de capsules, de poudre ou de liquide. Ils se vendent dans les épiceries, les magasins de produits diététiques ou les pharmacies. Tu peux aussi les acheter par Internet, par la télévision ou par la vente directe. </p><p>Il est prouvé que certains compléments alimentaires sont efficaces. Par exemple, la prise d’acide folique pendant la grossesse peut aider à prévenir certaines anomalies congénitales. Toutefois, beaucoup de compléments sont censés traiter ou même guérir l’AIJ; malheureusement, ce n’est habituellement pas prouvé scientifiquement. </p><h2>« Naturel » ne veut pas toujours dire « sécuritaire »</h2><p>Il y a beaucoup de compléments alimentaires sécuritaires et efficaces qui viennent de sources naturelles comme les plantes. De nombreux médicaments conventionnels viennent aussi de sources naturelles! Toutefois, « naturel » ne veut pas toujours dire « sécuritaire ». Les produits naturels peuvent aussi avoir des effets secondaires. Par exemple, certains champignons poussent naturellement et sont vénéneux!</p> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/JA-NH9-07_2_11884.jpg" alt="" /> </figure> <p>Dans la réglementation, les compléments alimentaires sont souvent considérés comme des « aliments ». Ils n’ont pas à respecter les mêmes normes de sécurité et d’efficacité que les médicaments. </p><div class="caution"><p>Certains compléments ont déjà causé des problèmes à des gens. Le kava et la consoude officinale, deux herbes, peuvent endommager gravement le foie. Les compléments peuvent être toxiques ou dangereux. Ils peuvent être contaminés par des métaux lourds, des médicaments d’ordonnance ou des pesticides. </p></div><p>Il peut y avoir des interactions entre un complément et d’autres médicaments que tu prends. Certaines études ont démontré que beaucoup de bouteilles de compléments que l’on trouve couramment sur les tablettes : </p><ul><li>ne contenaient pas les ingrédients indiqués sur l’étiquette;</li><li>contenaient une très faible quantité de l’ingrédient actif; ou </li><li>étaient contaminés par d’autres éléments dangereux.</li></ul><h2>Comment évaluer les thérapies complémentaires et parallèles</h2><p>Si tu utilises ou si tu penses à utiliser des thérapies complémentaires ou parallèles, parles-en à ton médecin ou à ton infirmier(ère). Certaines de ces thérapies peuvent nuire à ton traitement médical conventionnel. </p><h2>Comment trouver de l’information fiable sur une thérapie de MAC</h2><p>Essaie de trouver ce que les études scientifiques disent sur la thérapie qui t’intéresse. Ne commence pas une thérapie de MAC simplement parce que tu l’as vue dans une annonce publicitaire ou sur un site Web, ou parce qu’une personne t’a dit qu’elle l’avait trouvée efficace. Essaie de savoir s’il y a des études scientifiques qui confirment les propriétés que cette thérapie est censée avoir. </p><p>Informe-toi sur les risques et les bienfaits possibles du traitement, ainsi que sur les preuves scientifiques qui existent à son sujet. C’est crucial pour ta santé et ta sécurité. Pour beaucoup de thérapies de MAC, la recherche scientifique est relativement nouvelle. Ce genre d’information n’est donc pas toujours disponible pour toutes les thérapies. Toutefois, de nombreuses études sur les traitements de MAC sont en cours. Nous connaissons et comprenons de plus en plus les MAC. </p><p>Voici quelques conseils pour t’aider à déterminer si le site Web est de bonne qualité. Souviens-toi du mot-clé SCREEN!</p><table class="akh-table"><tbody><tr><td>S = Source</td><td>Le commanditaire du site est-il crédible? Vérifie ses qualifications. Une façon de procéder à cette vérification, même si elle n’est pas précise à 100 %, est d’examiner le domaine. Le site est-il gouvernemental (.gov), éducatif (.edu), ou concerne-t-il des organismes sans but lucratif (.org)? Le site est-il à jour? Quelle est la date de la dernière mise à jour?</td></tr><tr><td>C = Conflit d’intérêts ou de partialité</td><td>Le site vend-il un produit ou un service, ou en fait-il la promotion?</td></tr><tr><td>R = processus éditorial de Revue</td><td>Existe-t-il un processus éditorial ou un sceau d’approbation?</td></tr><tr><td>E = Étayé par des preuves</td><td>Les affirmations sont-elles fondées sur des recherches scientifiques? Existe-t-il de la documentation?</td></tr><tr><td>E = affirmations Extrêmes</td><td>Le site promet-il des « miracles », des « résultats formidables », ou des « percées bouleversantes »? Toute affirmation prétendant qu’un traitement fonctionne pour des dizaines de problèmes différents, ou qu’il a un taux d’amélioration de 95 % ou 99 %, est probablement trompeuse et n'a pas d'autre objectif que le profit.</td></tr><tr><td>N = N’est pas lié</td><td valign="top">L’information est-elle sans lien avec les dires de ton fournisseur de soins de santé, ou différente de ces dires?</td></tr></tbody></table><h2>Avant d’essayer une thérapie de MAC</h2><p>Demande l’avis de ton médecin avant d’essayer une thérapie de MAC. Ce qui fonctionne pour les autres ne fonctionnera pas nécessairement pour toi.</p><p>Informe-toi sur la personne qui donne le traitement. Quelle est sa formation? Combien de fois a-t-elle donné ce traitement? Est-ce qu’elle appartient à une organisation quelconque?</p><p>Informe-toi sur le prix du traitement. Vérifie s’il est couvert par tes assurances. Méfie-toi des praticiens de médecine parallèle qui affirment pouvoir guérir des maladies et qui ne respectent pas les normes de la pratique médicale.</p><p>Tu crois peut-être que ton médecin ne veut pas que tu essaies des thérapies de MAC. À cause de cela, tu te sens peut-être mal à l’aise de lui en parler. Toutefois, il est important que ton médecin soit au courant de tous tes traitements. Il peut y avoir des interactions entre certaines thérapies de MAC et les traitements conventionnels. Cela peut aggraver ton AIJ. Tiens ton médecin au courant; de cette façon, tu auras les meilleurs soins possibles.</p><br>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/complimentary_and_alternative_medicines_for_JIA_US.jpg