AboutKidsHealth for Teens

 

 

Biologic agents and JIABBiologic agents and JIABiologic agents and JIA-CANEnglishRheumatology;Adolescent;PharmacyPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemDrug treatment;Drugs and SupplementsPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNP​​Lori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCMichael Rapoff, PhDShirley Tse, MD, FRCPC​Lynn Spiegel, MD, FRCPC​000Flat ContentHealth A-Z<p>Biologic agents are a new group of highly effective drugs for JIA. They target key steps in the immune system that cause inflammation in the joints. </p>
Agents biologiquesAAgents biologiquesBiologic agents and JIAFrenchRheumatology;Adolescent;PharmacyPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemDrug treatment;Drugs and SupplementsPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNP​​Lori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCMichael Rapoff, PhDShirley Tse, MD, FRCPC​Lynn Spiegel, MD, FRCPC​000Flat ContentHealth A-Z<p>Les agents biologiques forment un nouveau groupe de médicaments très efficaces pour traiter l’AIJ. Ils ciblent des étapes clés du système immunitaire qui causent l’inflammation dans les articulations.</p>

 

 

Agents biologiques2600.00000000000Agents biologiquesBiologic agents and JIAAFrenchRheumatology;Adolescent;PharmacyPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)BodySkeletal systemDrug treatment;Drugs and SupplementsPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)NA2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNP​​Lori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCMichael Rapoff, PhDShirley Tse, MD, FRCPC​Lynn Spiegel, MD, FRCPC​000Flat ContentHealth A-Z<p>Les agents biologiques forment un nouveau groupe de médicaments très efficaces pour traiter l’AIJ. Ils ciblent des étapes clés du système immunitaire qui causent l’inflammation dans les articulations.</p><h2>Comment agissent les produits biologiques?</h2><p>Dans le système immunitaire, les substances chimiques appelées cytokines sont libérées dans le corps, et elles influencent le comportement et la fonction d’autres cellules. Lorsque tu as une infection, certaines cytokines peuvent être libérées pour contrôler d’autres cellules en vue d’aider à lutter contre l’infection. Dans l’AIJ, le système immunitaire libère trop de cytokines qui contrôlent les cellules causant de l’inflammation dans tes articulations ou tes tissus. Certaines de ces cytokines sont appelées facteur de nécrose tumorale (TNF), interleukine-1, et interleukine-6. Les agents biologiques empêchent certaines de ces cytokines de se former. On a recours aux traitements biologiques lorsque d’autres médicaments n’ont pas maîtrisé l’AIJ de manière efficace.</p><p>En empêchant la production des cytokines, les produits biologiques peuvent réduire l’inflammation de façon remarquable. Chez certaines personnes, les produits biologiques permettent également de prévenir les dommages aux articulations.</p><p>Les produits biologiques agissent souvent rapidement. Chez certaines personnes, on peut observer des améliorations une ou deux semaines après qu’elles ont commencé à prendre le médicament. Pour d’autres personnes, on doit attendre environ un mois pour observer les avantages.</p><h2>Choses à savoir si tu utilises un agent biologique</h2><p>Avant de commencer à prendre tout produit biologique contre l’AIJ, tu dois subir des analyses pour vérifier que tu n’as pas été exposé(e) à la tuberculose. Tu peux avoir été exposé(e) à la maladie à l’école ou dans ta collectivité sans le savoir. Pour détecter la tuberculose, tu dois subir un test de sensibilité cutané à la tuberculine et une radiographie pulmonaire. Une personne qui prend des médicaments biologiques lorsqu’elle a la tuberculose peut devenir très malade.</p><p>Il y a d’autres vaccins que tu pourrais demander avant d’entamer le traitement. Un exemple est le vaccin contre la varicelle. On recommande le vaccin antigrippal chaque année; il est administré en automne. Après avoir entamé un traitement biologique, tu ne peux pas prendre de vaccins vivants. Parles-en à ton médecin.</p><p>Tous les agents biologiques compliquent la lutte contre les infections telles que les rhumes, la grippe et les infections cutanées. Ils peuvent parfois causer une irritation au point d’injection, des symptômes similaires à ceux de la grippe et une faible numération globulaire (faibles taux de globules blancs, de globules rouges ou de plaquettes). Toutefois, pour la plupart des gens, les effets secondaires ne posent pas problème.</p><p>Enfin, le traitement à l’aide de produits biologiques est coûteux. Ces produits peuvent coûter entre 15 000 $ et 25 000 $ ou plus par année. Si ton médecin recommande un produit biologique, tes parents doivent vérifier l’assurance médicaments qu’ils ont pour toi. Il peut s’agir d’un régime d’assurance médicaments privé, du régime d’assurance médicaments provincial ou d’autres programmes. Une travailleuse sociale ou un travailleur social peut aider tes parents à trouver des moyens de couvrir le coût de ce traitement.</p><p>Voici les produits biologiques habituellement disponibles et leurs effets secondaires possibles.</p><table class="akh-table"><thead><tr><th>Nom générique</th><th>Nom de la marque la plus courante</th><th>Méthode d’administration</th><th>Format du médicament</th><th>Effets secondaires</th></tr></thead><tbody><tr><td>Étanercept</td><td>Enbrel</td><td>Injection sous-cutanée, une fois par semaine</td><td>Injection</td><td><p><strong>Effets secondaires les plus courants:</strong></p><ul><li>Réactions au site d’injection (rougeur, démangeaisons, douleur,enflure)</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Rash</li><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Faible taux de numération globulaire</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li><li>Production d’autoanticorps</li></ul></td></tr><tr><td>Infliximab</td><td>Remicade</td><td>Par intraveineuse, habituellement à chaque mois ou aux deux mois dans une clinique ou à l’hôpital</td><td>Perfusion</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réactions à la perfusion pendant ou peu après (urticaire, difficultés respiratoires, douleur thoracique, maux d’estomac, nausées, diarrhée, problèmes de tension artérielle). Habituellement évités grâce à du Tylenol ou Benadryl administré avant la perfusion. </li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Faible taux de numération globulaire</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li><li>Production d’autoanticorps</li></ul></td></tr><tr><td>Adalibumab​</td><td>Humira</td><td>Injection sous-cutanée, une fois par jour</td><td>Injection</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réactions au site d’injection (rougeur, démangeaisons, douleur, enflure)</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Rash</li><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Faible taux de numération globulaire</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li><li>Production d’autoanticorps</li></ul></td></tr><tr><td>Anakinra</td><td>Kineret</td><td>Injection sous-cutanée, une fois par jour</td><td>Injection</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réactions au site d’injection (rougeur, démangeaisons, enflure ou pincements)</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Faible taux de leucocytes</li><li>Maux de tête</li><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Maux d’estomac</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li></ul></td></tr><tr><td>Canakinumab</td><td>Ilaris</td><td>Injection sous-cutanée, une fois par mois</td><td>Injection</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réactions au site d’injection (rougeur, démangeaisons, enflure ou pincements)</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Faible taux de leucocytes</li><li>Maux de tête</li><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Maux d’estomac</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li></ul></td></tr><tr><td>Abatacept</td><td>Orencia</td><td>Par intraveineuse d’habitude à chaque mois à l’hôpital</td><td>Perfusion</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réactions à la perfusion pendant ou peu après (urticaire, difficultés respiratoires, douleur thoracique, maux d’estomac, nausées, diarrhée, problèmes de tension artérielle). Habituellement évités grâce à du Tylenol ou Benadryl administré avant la perfusion.</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Mal de tête</li><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Nausées</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li></ul></td></tr><tr><td>Rituximab​</td><td>Rituxan</td><td>Par intraveineuse, par voie intraveineuse, forte dose toutes les deux semaines pour deux doses, ou faible dose une fois par semaine pour quatre doses à l’hôpital</td><td>Perfusion</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réaction à la perfusion pendant ou peu après (urticaire, difficultés respiratoires, douleur thoracique, maux d’estomac, nausées, diarrhée, problèmes de tension artérielle). Habituellement évités grâce à du Tylenol ou Benadryl administré avant la perfusion.</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong></p><ul><li>Douleur abdominale, nausées, vomissements, diarrhée</li><li>Maux de tête et étourdissements</li><li>Démangeaisons dans les articulations et les muscles</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li><li>Faible taux de numération globulaire</li></ul></td></tr><tr><td>Tocilizumab</td><td>Actemra</td><td>Tourtes les deux semaines à quatre semaines</td><td>Perfusion</td><td><p><strong>Effets secondaires courants:</strong></p><ul><li>Réaction à la perfusion pendant ou peu après (urticaire, difficultés respiratoires, douleur thoracique, maux d’estomac, nausées, diarrhée, problèmes de tension artérielle). Habituellement évités grâce à du Tylenol ou Benadryl administré avant la perfusion.</li><li>Symptômes s’apparentant à la grippe</li><li>Mal de tête</li></ul><p><strong>Effets secondaires rares:</strong><br></p><ul><li>Davantage de tests liés aux fonctions du foie</li><li>Hypertension artérielle</li><li>Augmentation du risque d’infections</li><li>Augmentation du risque de malignités</li></ul></td></tr></tbody></table><h2>Points importants en matière de sécurité si tu prends des produits biologiques</h2><ul><li>Entreprendre un traitement à l’aide de produits biologiques est une décision importante. Avant de commencer, tu devrais discuter avec ton médecin des risques particuliers que cela représente. Tu pourras ainsi comprendre ce qu’il faut que tu surveilles. Si tu as des antécédents de tuberculose, d’infections à répétition, de troubles cardiaques, de sclérose en plaques ou de cancer, tu devrais éviter d’utiliser un agent biologique. Discute tout d’abord de l’utilisation de ce médicament avec ton médecin.</li><li>Tu devras subir régulièrement des analyses sanguines afin de vérifier si tu présentes des effets secondaires liés à l’agent biologique.</li><li>Demande à ton médecin ou à une infirmière à qui tu peux t’adresser si tu tombes malade pendant que tu prends un produit biologique. Si tu as de la fièvre ou des frissons ou des symptômes d’infection tels qu’une toux, un mal de gorge, de la diarrhée ou une nouvelle irritation cutanée, NE PRENDS PAS la prochaine dose du produit biologique. Téléphone au fournisseur de soins de santé recommandé par ton médecin ou ton infirmière si tu tombes malade, et prends un rendez‑vous pour voir ton médecin. Tu dois te sentir bien à nouveau avant de prendre la prochaine dose. Discute avec ton médecin pour avoir d’autres directives.</li><li>Tu ne dois pas recevoir de vaccins vivants (vaccin ROR, vaccin contre la varicelle, vaccin antigrippal par voie nasale) pendant ton traitement par agents biologiques.</li><li>Tu devrais avoir été vacciné(e) contre la varicelle, ou déjà avoir contracté la varicelle, avant d’entamer le traitement par agents biologiques.</li><li>Si tu es exposé(e) à la varicelle ou que tu la contractes, NE prends PAS la dose suivante de l’agent biologique. Appelle ton médecin pour connaître la marche à suivre.</li><li>Les jeunes qui prennent des agents biologiques doivent utiliser un moyen de contraception. Étant donné que les agents biologiques sont des médicaments récents et qu’ils n’ont pas fait l’objet d’études chez les femmes enceintes, nous ignorons s’ils sont sans danger durant la grossesse.</li><li>On utilise les agents biologiques depuis longtemps chez les adultes atteints d’arthrite inflammatoire. Leur utilisation chez les enfants et les adolescents est plus courte, étant donné que le recours aux agents biologiques chez les enfants a été approuvé plus tard que chez les adultes. À ce jour, les agents biologiques semblent sans danger tant chez les adultes que chez les enfants. Cependant, l’innocuité à long terme chez les enfants et les adolescents est inconnue.</li><li>On a observé une très petite augmentation du risque de malignité (cancer) chez les personnes qui ont pris des produits biologiques.</li><li>Un très petit nombre de personnes suivant une thérapie fondée sur des produits biologiques ont développé d’autres maladies liées au système immunitaire comme le lupus.</li></ul><h2>Médicaments à venir</h2><p>D’autres agents biologiques sont actuellement en développement et mis à l’essai. Demande de l’information à ton équipe soignante sur ces tout nouveaux agents biologiques. Ils pourraient être bientôt disponibles.</p>